Warning: strstr() expects parameter 1 to be string, array given in /home/cipmp/public_html/ecrire/inc/texte.php on line 408
APPEL pour la journée d'action nationale des intermittent-e-s le 6 décembre - [COORDINATION DES INTERMITTENT-E-S et PRECAIRES - Midi Pyrénées]
COORDINATION DES INTERMITTENT-E-S et PRECAIRES - Midi Pyrénées
A Toulouse : A.G. au TNT à 13h30 le 6 décembre

APPEL pour la journée d’action nationale des intermittent-e-s le 6 décembre

jeudi 30 novembre 2006

 à l’appel du collectif des directeurs de salles et structures culturelles de M-P et de la Coordination des Intermittents et Précaires de Midi-Pyrénées

Comme tout le monde doit le savoir, la CFDT s’apprête à signer l’accord d’avril 2006, la CGC émet des doutes.... Ce qui se prépare est encore plus catastrophique que précédemment et permettra l’exclusion petit à petit d’un bon nombre d’entre nous. Si vous voulez vous informer et constater l’ampleur des dégâts,

 Il est encore possible de ne pas se laisser faire !!!
Soit on se mobilise, soit on crève à petit feu chacun dans notre coin

 ASSEMBLEE GENERALE au TNT
13h30 mercredi 6 décembre

Au programme :

Où en sommes-nous ?, danger
Compte-rendu du travail déjà effectué vers les élus et autres
Nouveau protocole

Conventions collectives, etc.. Exclusions, contrôles des artistes et des festivals déjà en cours et déjà des dégâts...
Départ en délégation à la préfecture voir le nouveau préfet

Et s’il y a du monde, on décide sur place d’une éventuelle action !!!

 Cet accord va entraîner mécaniquement la radiation de plusieurs dizaines de milliers d’intermittents du spectacle.

Actuellement 34000 personnes ont été rattrapées par le fond transitoire mis en place par le gouvernement. Ces 34000 techniciens et artistes ont pu bénéficier d’une ouverture de droits alors qu’ils n’avaient pas effectué leurs 507 h. en 10 mois et 10 mois et demi. De fait l’accord du 26 juin 2003 n’a jamais été appliqué dans toute sa brutalité.

A partir du moment où l’accord du 18 avril sera en place, tout intermittent qui ne fait pas ses 507 heures en 10 mois (technicien) ou 10 mois ½ (artiste) mais qui les fait en 12 mois bénéficiera pour solde de tout compte d’une allocation de fin de droits une fois dans sa vie !

(le gouvernement a appelé ce nouveau fond : fond permanent)

On est loin des 507 h. en 12 mois pour tout le monde entraînant une ouverture de droits.

Le ministre de la culture s’y était pourtant engagé à maintes reprises.

Comme l’a dit un député à la tribune de l’Assemblée Nationale : « l’accord du 18 avril, c’est l’accord du 26 juin moins 34000 personnes »

La seule différence entre l’accord du 18 avril 2006 et l’accord du 26 juin 2003, c’est l’abandon du SJR (Salaire Journalier de Référence) dans le calcul de l’Indemnité Journalière. Cette mesure de bon sens visait à inciter à la déclaration. Or, sans date anniversaire, toutes les heures ne seront pas prises en compte. Pour exemple, si un technicien met 15 mois pour épuiser ses 243 jours, seules les heures comprises dans un wagon de 10 mois serviront pour ce calcul. Cette incitation à la déclaration sera, de fait, inopérante.

Enfin, pour rappel, le protocole du 18 avril 2006 continuera à verser des assédics de luxe aux salariés à hauts revenus et dans le même temps, exclura 1 tiers d’entre nous.

Dans les débats concernant la proposition de loi à l’Assemblée Nationale le 12 octobre dernier, un député UMP a osé dire que les intermittents attendaient avec impatience le protocole du 18 avril, et que ce serait dommage qu’une loi vienne les en priver si près du but. Il pouvait effectivement dire ça en toute impunité puisqu’il n’y avait quasiment plus personne pour le contredire.

 QUI NE DIT MOT CONSENT.

La situation est grave. Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 85141

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ARCHIVES  Suivre la vie du site ICI ET LA   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License